Un atelier de débauche

De BiblioCuriosa.
Version du 30 avril 2012 à 14:48 par Thanalie (discuter | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Auteur / Author : Merlin, Jean de

Titre / Title : La Fille de la proxénète. Un atelier de débauche. Grand roman parisien. Illustré par la photographie d'après nature.

Éditeur / Publisher : Bibliothèque du Fin de siècle

Lieu d’édition / Place of Publication : Paris

Collection / Series :

Imprimeur / Printer : Sceaux. Imprimerie Charaire

Année d’édition originale / First Year of Publication : v. 1900

Année d’édition / Year of Publication : s.d. [v. 1900]

Période / Period : XXe siècle / 20th Century, (1900-1909)

Nombre de pages / Number of Pages : 283

Illustrateur / Illustrator : s.n.

Illustration : Couverture illustrée, 18 illustrations photographiques N&B. / Illustrated cover, 18 B&W pictures.

Caractéristiques / Specifications :

Notes : Réédité sous le pseudonyme P. de Blanquefort par la Collection artistique du "Fin de siècle" et Collection gauloise réunies en 1909 et par la Librairie Artistique, v. 1923, dans la série "Les Mystères de la Traite des Blanches". Le 2e volume de la série a été publié sous le titre : Chez les proxénètes.

Est-ce que Jean de Merlin est un pseudonyme et P. de Blanquefort le nom véritable de l'auteur ? Cela est possible, à moins que les deux noms ne soient des pseudonymes du même auteur.

Référence / Reference : BNF : RES P- Y2- 469, RESERVE SP 8- RN- 14895 (éd. sous P. de Blanquefort).

Résumé / Summary : "Au moment où la question de la Traite des blanches est à l'ordre du jour et qu'on essaie de la réprimer par tous les moyens, le volume consacré spécialement à la prostitution et au vice à Paris, par M. P. de Blanquefort, sous ce titre alléchant : Un Atelier de débauche, est appelé à un immense succès. L'auteur de cette étude documentaire est un ancien fonctionnaire de la police des mœurs et il connaît à fond son sujet. Aussi, nous donne-t-il des détails inconnus jusqu'ici sur l'organisation intérieure des maisons de rendez-vous et sur tous leurs dessous. Un Atelier de débauche, c'est un lupanar clandestin à l'usage des gens chics. On y rencontre de tout comme habituées qui y viennent, soit pour gagner leur vie, soit pour augmenter leurs ressources : des femmes mariées, des jeunes ouvrières, des modistes, des employées, des demoiselles de magasin, sans compter les professionnelles du vice, déguisées en femmes «honnêtes». Tous ceux qui veulent connaître l'intérieur et tous les dessous d'une maison de rendez-vous élégante fréquentée par des viveurs parisiens, liront Un Atelier de débauche, l'étude la plus fouillée qu'on ait publiée jusqu'ici sur Traite des blanches et la prostitution clandestine." Source : Catalogue de la Librairie Artistique.

Tous droits réservés © Biblio Curiosa 2011. / All rights reserved © Biblio Curiosa 2011.

Atelier1.jpg Atelier2.jpg Atelier3.jpg Atelier4.jpg Atelier5.jpg Atelier6.jpg