Table des Matières pour Amours et Plaisirs de Paris

De BiblioCuriosa.

TABLE DES MATIERES détaillée pour Amours et Plaisirs de Paris.

Préface

Chapitre Premier Au crépuscule du dix-huitième siècle. — L’amour est la grande affaire. — La Terreur elle-même n’imposa pas silence à Vénus. — La petite fleur bleue et la guillotine. — Fastueuses dissipations. — Le jeu, la gourmandise et la danse.

Chapitre II Le Coup d’Etat du 18 brumaire. — La France sous le Consulat. — Incroyables et Merveilleuses. — Le Ranelagh. — Le Petit Coblentz. — Longchamp. — L’Elysée-Bourbon. — La belle Mme Tallien et la très belle Mme Récamier. — Les toilettes des femmes. — Les lieux de plaisir abondent.

Chapitre III La jeunesse des actrices. — Mlle George Weimer débute à seize ans à la Comédie-Française. — Ses amours avec le beau Lafon et avec le Premier Consul. — Bonaparte amoureux. — Quelques pages des mémoires de la célèbre tragédienne. — Persistante affection de Mlle George pour l’Empereur. — Fin misérable de cette grande artiste.

Chapitre IV Les nouveaux riches. — Mme Angot est un amusant pamphlet. — La conjugaison du verbe être. — La journée d’une femme à la mode. — Au restaurant Véry. — Le Cadran bleu. — La Chaumière. — Les muscadins au foyer du théâtre. — La Montansier. — Le commissaire de police Robillard. — Une octogénaire volage. — Le curé de Saint-Roch refuse d'enterrer religieusement la danseuse Charmeroi. — Vif mécontentement du Premier Consul.

Chapitre V L'actrice Clairon meurt à quatre-vingts ans dans la pauvreté. — Son baptême. — Un prince d’Allemagne lui avait offert son cœur et son palais. — On danse au Casino Vénitien. — Réouverture du bal de l’Opéra. — Les jolies femmes d’alors. — La vie mouvementée de la fille du banquier Cabarrus. — M. Houdetot et la «Nouvelle Héloïse». — Juliette Récamier triomphe. — La valse fait en France sa réapparition. — Le Premier Consul protège les artistes et les écrivains.

Chapitre VI Mlle Raucourt et ses mœurs spéciales. — Elle meurt à quarante-trois ans. — Scandale à l’occasion de ses obsèques. — Mlle Contat, son charme. — Après avoir été la maîtresse du chevalier de Maupeou, elle est aimée par le comte d’Artois. — Emprisonnée sous la Terreur et condamnée à mort, elle est sauvée par le 9 thermidor. — Anecdote scabreuse. — Le comte de Narbonne, Legendre, le chevalier de Farge de Parny sont successivement ses amants en titre. — Comment sa maladie mortelle lui fut révélée. — Fin courageuse.

Chapitre VII Napoléon aimait-il les femmes? — Ses nombreuses aventures : Mme Fourès, Mme Visconti, Mme de Vaudrey, Mlle Mars, Mlle Lacoste, Mme Eléonore Dermelle, etc. — Le prince Léon, fils naturel, et sa descendance.

Chapitre VIII De nombreuses femmes suivent les armées impériales. — Pour l’Empereur, l’amour est une nécessité physiologique. — Les mémoires d’Ida de Saint-Elme. — Sa passion pour le maréchal Ney. — Waterloo. — Le peloton d’exécution.

Chapitre IX Autres amours de l’Empereur : Stéphanie de Beauharnais, Mme de Barrai, Mme Cazzani, Mme Savary, la comtesse Walewska, dernière et grande passion de Napoléon Ier. — Le prince Walewski, fils naturel de l’Empereur, deviendra président du Corps législatif. — Marie Walewska va rejoindre Napoléon à l’île d’Elbe. — L’Empereur, devenu prisonnier des Anglais, Mme Walewska épouse le comte d’Ornano.

Chapitre X Amitié de Napoléon et de Talma. — Le grand tragédien, après avoir été l’amant de Mlle Contat, s’éprend d’une sœur de Bonaparte, Pauline Borghèse. — Talma épouse Mme Carreau, ancienne danseuse de l’Opéra. — Le curé de Saint-Sulpice refuse de bénir cette union. — Talma s’amourache de Jacqueline Bazire dont il aura deux enfants. — Caroline Murat, maîtresse de Metternich, chancelier de l’empire d’Autriche. — Talma, à soixante-trois ans, passe ses nuits au jeu et meurt d’un cancer.

Chapitre XI Le roi Louis XVIII. — Les modes britanniques importées en France. — Le romantisme. — Mlle Mars. — Ses amours. — Les jolies coryphées : la Taglioni. — Le foyer de la danse. — Les gentilshommes dont on parle. — Les équipages de la Cour du Faubourg Saint-Germain. — On danse chez Tortoni, chez le duc d’Orléans, chez la duchesse de Berry, etc... — La saison d’hiver est particulièrement brillante.

Chapitre XII Le duc de Berry. — Son assassinat. — Le roi Louis XVIII reconnaît les enfants naturels de son neveu et leur distribue titres et pensions. — Naissance du comte de Chambord.

Chapitre XIII Le roi impuissant. — Ses pseudo-maîtresses : Mme de Balby. — Mme de Cayla. — Les petits plaisirs du roi. — La femme de César. — Un appétit vraiment royal. — L’érudition du souverain : son étonnante mémoire. — Les moyens de transports et le service des postes s’améliorent. — Premier éclairage au gaz. — Le prince Maurice de Talleyrand-Périgord. — Son esprit, son sang-froid.

Chapitre XIV Un dandy célèbre : Alfred d’Orsay. — Ses succès à Paris et à Londres. — Sa grande aventure avec lady Blessington. — Ménage à trois. — Voyage en Italie. — Lord Byron et sa maîtresse, la comtesse Guiccioli. — Alfred d’Orsay épouse l’aînée des filles de lord Blessington. — Elle le déteste. — Ils se séparent. — Le cercle de l’Union. — La vie mondaine. — Lady Blessington frappée, à cheval, d’une attaque d’apoplexie foudroyante.

Chapitre XV Mort de Louis XVIII. — Charles X, qui lui succède, s’éprend de la belle Delphine Gay qui, elle-même, est amoureuse d’Alfred de Vigny. — Douairières et vieux serviteurs. — Les traîneaux au Bois de Boulogne. — Bals de la Cour. — Une jeune fille naïve. — Les romantiques. — Prise d’Alger.

Chapitre XVI Lamartine et Graziella. — Les amours de Mme Charles (Elvire) et du poète. — Un mari philosophe. — La mort d’Elvire. — La générosité de M. et de Mme Lamartine. — Alfred de Vigny et sa passion pour Marie Dorval. — M. Merle. — Une question non éclaircie. — Marie Dorval quitte Alfred de Vigny pour s'éprendre de Jules Sandeau quelle trompera avec l'acteur Mélingue.

Chapitre XVII Emeute dans Paris. — Fuite du roi. — Le duc d’Orléans proclamé roi des Français sous le nom de Louis-Philippe Ier. — La jeune France. — Les Bousingots. — Les Badouillards. — Costumes féminins. — Atmosphère sentimentale. — La femme de trente ans.

Chapitre XVIII Musset poète de la jeunesse et de l’amour. — Sa passion pour George Sand. — Ils deviennent amant et maîtresse. — Départ pour Venise. — Dispute. — Brouille. — George Sand et le docteur Pagello. — Musset devenu gênant, on l’engage à retourner à Paris. — Musset se console avec de jolies femmes. — Ses amours avec Aimée d'Alton. — Après la mort d'Alfred de Musset, Aimée d'Alton épousera Paul de Musset, frère d'Alfred.

Chapitre XIX Difficultés politiques. — La duchesse de Berry, arrivée secrètement en France, décrète une prise d’armes dans la Vendée. — Le traître Hyacinthe-Simon Deutz la fait arrêter à Nantes. — Incarcération de la duchesse à la citadelle de Blaye. — Le général Bugeaud gouverneur de la citadelle. — La duchesse de Berry est enceinte. — Elle accouche d’une fille. — Qui est le père? — Comédie mal jouée qui ne trompe personne. — La duchesse est mise en liberté et embarquée pour la Sicile accompagnée du général Bugeaud. — A la séance de la Chambre, M. Dulong traite de geôlier le général Bugeaud. — Un duel s’ensuit. — M. Dulong est tué raide.

Chapitre XX Grandes fêtes données pendant l’hiver de 1834. — Le grand monde et les bals de l’Opéra. — Quadrilles des modes françaises. — Le boulevard de Gand.

Chapitre XXI Balzac et Alexandre Dumas. — Alexandre Dumas et l’actrice Ida Février se mettent en ménage et finalement se marient. — Disputes continuelles. — Une femme gênante. — Le grand romancier se sépare de sa femme qui ira finir ses jours à Pise. — Alexandre Dumas et son fils. — J’avais vingt francs.

Chapitre XXII Le prince de Tallemand, qui à quatre-vingt-quatre ans, meurt après quelques jours de maladie. — Le roi Louis-Philippe et ses magistrats ridiculisés. — Milord l’Arsouille (lord Seymour) est le personnage à la mode. — Les descentes de la Courtille. — Lions et lionnes. — La danse devient frénétique. — Au bal Mabille M. Pilode, chef d'orchestre, mène l'escadron des danseuses. — Les impures et la crème de la lionnerie.

Chapitre XXIII Le duc d'Orléans, victime d'un accident de voiture, meurt dans la boutique d'un marchand de légumes. — Douleur de la famille royale et de la France. — Popularité du prince. — Les premiers chemins de fer.

Chapitre XXIV Céleste Vainard, Frisette, Marionnette, Rose Pompon, la reine Pomaré font les beaux jours et les belles nuits de Mabille. — Céleste Vainard baptisée Mogador. — La reine Pomaré. — Origine de ce surnom. — Ses succès. — Son équipage. — Un dîner au Café Anglais. — On oublie de donner à manger aux chevaux. — La reine Pomaré, poitrinaire, meurt à vingt ans. — Son amie Mogador devient comtesse de Chabrillant. — Brididi et le pas du meunier. — L’illustre Chicard.

Chapitre XXV La naissance de Rachel. — Ses succès après des débats pénibles. — Jules Janin lui consacre de nombreux articles. — Le docteur Véron, Alfred de Musset, le prince Walewski, Arthur Bertrand, le prince Napoléon, fils du roi Jérôme, furent ses principaux amants. — Triste fin d’existence.

Chapitre XXVI Victor Hugo amoureux de Juliette Drouet. — Une affection qui durera un demi-siècle. — Désintéressement de Juliette Drouet. — Victor Hugo et madame Victor Hugo. — Sainte-Beuve indiscret et indélicat. — Le règne des grisettes. — L’héroïne de la Dame aux Camélias : Marie Duplessis, lingère, devient une grande courtisane. — Dumas père et Dumas fils en sont amoureux. — La Dame aux Camélias au roman et au théâtre. — Mlle Doche et Sarah Berhnardt triompheront sur la scène dans le rôle de Marguerite Gautier.

Chapitre XXVII Lola Montès, danseuse espagnole, exécute la cachucha à la Porte-Saint-Martin. — Ses aventures. — Les pigeons et les dindons. — Les femmes de plaisir émigrent rue Bréda et rue Notre-Dame-de-Lorette. — Les Arthurs. — La journée d’une lorette. — Les levrettes sont à la mode. — Les théâtres. — Le parti de l’opposition se montre implacable dans ses revendications. — La Révolution. — Abdication du roi Louis-Philippe. — Sa fuite. — Nouvelle constitution. — Louis-Napoléon Bonaparte proclamé Président de la République. — Coup d’Etat. — L’Empire est rétabli.

Chapitre XXVIII Mariage de Napoléon III avec une blonde Espagnole : Eugénie-Marie de Montijo de Guzman, comtesse de Téba. — Beauté de la jeune Impératrice. — La comtesse de Castiglione. — Son grand charme, ses aventures, ses ambitions, ses amours. — Bal costumé des Tuileries. — La comtesse de Castiglione mourra oubliée.

Chapitre XXIX L’Impératrice très admirée. — La princesse Mathilde, fille du roi Jérôme, épouse à Florence le prince Anatole Demidoff. — Un soufflet en plein bal. — Le prince Napoléon se marie avec la princesse Clotilde. — Le diable dans un bénitier. — La princesse Mathilde protectrice des écrivains et des artistes.

Chapitre XXX La princesse de Metternich est une Autrichienne très parisienne. — Le prince Walewski, fils naturel de Napoléon, épouse la fille du marquis de Ricci. — Le duc de Morny. — Sa rupture avec la comtesse Le Hon. — Son mariage avec Sophie Troubatzkoff. — Désespoir de la jeune femme à la mort de son mari. — Cruelles révélations.

Chapitre XXXI Le quadrille des Abeilles. — Le ballet des cinq parties du monde. — Course du Premier Grand Prix. — Les élégantes voitures et les robes cages enflées par les crinolines. — Le duc de Morny. — Les landaus des Altesses Impériales et des familiers de la Cour. — L’enceinte du pesage. — Hauts dignitaires. — Arrivée de la calèche impériale. — Napoléon III accompagné de Sa Majesté le roi de Portugal, du duc de Brabant et du prince d’Orange. — Le cheval anglais, Ranger, gagne son concurrent français d’une longueur. — Les lorettes et les biches.

Chapitre XXXII Le Grand Seize. — Duc de Gramont-Caderousse. — Colonel Galiffet. — Les princes Demidoff, Lubomirski, d’Aremberg, etc... Anna Delion, Adèle Courtois, Mikaëles. — La Païva. — Lucy de Kaulla. — Adèle Rémy et les plaisirs de la balançoire. — Esther Guimond. — Richesse et grand luxe de Cora Pearl. — Sa fin misérable. — Un maître d’hôtel comme on n’en voit plus.

Chapitre XXXIII La Maison d’Or. — Mlle Purée Crécy et Mlle Boule-de-Gomme. — Origine de l’expression : poser un lapin. — Les bals masqués et la haute bicherie. — Le café de Paris et ses habitués. — Alexandre Dumas, mari philosophe. — Trois dans le même lit.

Chapitre XXXIV Les cabinets particuliers. — La grande fête. — Le Dégel, de Victorien Sardou. — La célèbre Déjazet. — Son talent, sa sensibilité, ses amours.

Chapitre XXXV Marguerite Bellangé, maîtresse de Napoléon III. — Le lieutenant Callerghis, amoureux de l’Impératrice Eugénie, est expulsé de France. — Le rêve et la folie.

Chapitre XXXVI Le Paris élégant. — Au Bois et au Foyer de la danse. — Mlles Mourawieff et Eugénie Fiocre. — Les « Mmes Cardinal. » — Les Clubs. — Au Concours hippique.

Chapitre XXXVII La guerre de 1870. — La débâcle. — Napoléon III essaie de se faire tuer au plateau de la Moncel. — La mort ne veut pas de lui. — Une page d’Emile Zola. — Fin de l’Empire.

Chapitre XXXVIII M. Adolphe Thiers. — Les salons politiques et littéraires. — Expulsion des princes. — Paris change d’aspect. — Sarah Bernhardt, Croisette, Blanche Baretta, Madeleine Brohan. — Les danseuses Laus et Cornabla, Beauregard, etc... — Les brasseries. — « Petites femmes » d’alors. — Au Moulin-Rouge. — Cabarets artistiques. — Le cœur d’une fille. — Valentin le désossé. — La Goulue et ses compagnes dans le quadrille réaliste. — Le prince de Sagan.

Chapitre XXXIX Le général Boulanger. Sa popularité. — Sa passion pour Mme de Bonnemain. — Son suicide. — Transformation définitive des mœurs et de l’esprit français. — L’invasion de la bicyclette et de l'automobile. — Le siècle de la vitesse. — Nouvelle planète.

Tous droits réservés © Biblio Curiosa 2017. / All rights reserved © Biblio Curiosa 2017.