Reschal, Antonin

De BiblioCuriosa.
Antonin Reschal (1874-1935)
  • Antonin Reschal (de son vrai nom Charles Eugène Marius Antonin Arnaud), né le 12 mai 1874 et décédé le 29 septembre 1935, est un écrivain français qui publia quelques romans érotiques, dont certains sous le pseudonyme Charles Montfort.

Source: Daniel Auliac, Le Roman de Reschal ou Un romancier marginal, Publibook, 2006.


Dans notre catalogue / In our catalogue

Les Cythéréennes


Autres publications / Other publications :

Fille ou femme, roman de mœurs parisiennes, 1898.

Contes folichons, 1896, recueil de nouvelles, par la Grisette.

Une inassouvie, roman de mœurs parisiennes, 1897, 1899 et 1902, chez Antony et compagnie, chez Offenstadt puis Pierre Fort, trois versions, la dernière est corrigée et additionnée.

Heures exquises, 1898, recueil de nouvelles, à la Librairie Parisienne, puis chez Offenstadt et enfin vers 1902 chez Pierre Fort.

Désirs pervers, roman passionnel, 1901, également nommé le jardin des délices, Collection Orchidée. Réécriture de Fille ou femme.

Lettres d’une femme, chez Offenstadt vers 1900, doit être compris dans Heures Exquises.

Confessions de deux enfants de la fin du siècle, 1901, écrit avec Louis Besse.

Les P’tites Vierges, annoncé dans Fille ou femme.

Madame Cruelle, ou Dame Cruelle, annoncé dans Fille ou femme et le Journal de Paris n°86 du 26/12/1901.

L’étreinte défendue, annoncée sous presse dans le Journal de Paris du 27 juin 1901.

De la volupté au tombeau, le journal d’un amant, 1902. Dans la Névrose galante, ce titre est présenté avec Désirs pervers sous un thème générique : les péchés de jeunesse.

Le journal d’une Saphiste, signé Charles Montfort, 1902.

Les Cythéréennes, signé Charles Montfort, 1903.

Les ivrognes de l’Amour, signé Charles Montfort, s.d.

Les Spongieuses, 1904, dans le journal Moderne. Ce roman est cité dans un courrier d’Antonin Reschal à la Société des Gens de Lettres, comme en cours de parution dans le journal Moderne.

L’ornière, 1904, premier volume d’une série de quatre intitulée les romans de la vie, puis les Calices de l’Amour, existe en trois versions. Dans le volume l’Ornière la série est annoncée sous le titre les quatre calices de l’Amour et devait comprendre la Fondrière (devenu l’Entretenu), la Tourbière et la Carrière.

Pierrette en pension, étude réaliste de jeune fille, 1904.

Pierrette s’amuse, 1905.

Pierrette amoureuse, 1908.

Miss Boston, série de vingt nouvelles, à compter de 1908.

Maud, femme du monde cambrioleuse, 1909, puis simplement Maud, cambrioleuse, en 1914.

La névrose galante au 18ème siècle, 1909.

Les derniers exploits de Maud, 1910.

Les curiosités de Lilly, 1910.

Les aventures de Miss Boston, la seule femme détective au monde, 20 fascicules écrits avec la collaboration de Hector Fleischmann, son secrétaire La femme volante, roman d’aventures sur l’aviation, illustré par Kirchner et Galland, 1910.

Vénus damnées, 1910.

Mademoiselle Sapho, après 1910. Ce volume est annoncé dans une édition de « Vénus damnées » comme à paraître prochainement et constitue le quatrième volet de l’Eve moderne, à savoir Pierrette. Le sous-titre est « Journal d’une demoiselle de compagnie ».

L’Entretenu, 1912, second volume de la série les romans de la vie, annoncé dès 1904 sous le titre la Fondrière. Dans le volume l’Ornière la série est annoncée sous le titre les quatre calices de l’Amour et devait comprendre la Fondrière (devenu l’Entretenu), la Tourbière et la Carrière.

L’heure du pêché, 1914, officiellement le dernier roman édité.

Une maison d’amour, troisième volet du 18ème siècle intime, après la névrose et Vénus damnées, annoncé en quatrième de couverture des derniers exploits de Maud, parution après 1910, dont l’auteur affiché est Hector Fleischmann et qui est sorti en deux volumes.

La Dame aux six voluptés, signé Hector Fleischmann, 1923, décédé au début 1914.