Extrait du Fouet Conjugal

De BiblioCuriosa.

Extrait de / Excerpt from : Le Fouet Conjugal.


La cravache ne cessait de siffler, accomplissait sa terrible besogne. Léonie se lamentait, criait follement, entremêlait ses cris de soupirs, de vastes sanglots, de bribes de phrases coupées par ses hurlements de douleur. Mais le mari restait implacable. Ni les protestations de dévouement, de soumission, ni les appellations de tendresse, ni les excuses pour les mots d'insulte proférés dans un moment d'égarement, rien ne pouvait l'attendrir au point de le faire renoncer à la besogne présente, à laquelle il prenait goût décidément.

Il éprouvait un plaisir d'amant et d'artiste à regarder le va-et-vient nerveux de ces jambes qui s'agitaient désespérément, et le frétillement de ce gros derrière, frissonnant sous la soie, répondant à chaque attaque de la cravache par quelque gracieuse contorsion touchante et comique à la fois. Tout cela suscitait en lui une passion d'enthousiasme. Il n'aurait pas cédé sa place pour tous les trésors de la Banque de France.

Certes non, il n'aurait pas cédé sa place pour un empire, tant son plaisir était grand et il se promettait bien de recommencer à la première occasion, se jurant, que cette occasion, il saurait bien la faire naître quand il voudrait. D'ailleurs, il était bien résolu à faire passer sa satisfaction avant tout principe de justice. Dût la femme mériter la correction ou non, du moment que cela faisait plaisir au mari, il admettait maintenant qu'il était parfaitement juste de la lui administrer. Un seul détail mêlait du regret à son plaisir. Dans le désordre des jupes relevées, avec ses jolies jambes qui battaient le vide, les lignes harmonieuses de la croupe frissonnante, sa femme lui offrait un spectacle de toute beauté. Mais il se disait que ce serait encore bien mieux si elle était en chemise et s'il avait tenu ces superbes fesses en leur attendrissante nudité sous son active cravache. Philosophiquement il se disait que ce qui est différé n'est pas perdu, et il se promit de ne pas différer ce plaisir très longtemps.



Texte intégral en format PDF en vente chez Eros-Thanatos