Extrait de Les Cinglades mortelles

De BiblioCuriosa.

Extrait de / Excerpt from : Les Cinglades mortelles.


Et d'après le spectacle suggestif qui lui était offert, le Comte de Livry reconstituait la scène.

Le domestique, furieux pour une raison quelconque, avait pour se venger, trouvé ce moyen original :

Dès l'entrée, il avait dû précipiter la jeune femme sur le lit, et malgré ses plaintes, qu'il étouffait dans les couvertures, malgré ses ruades auxquelles il prêtait peu d'attention, il lui avait retroussé les jupes et commençait à la claquer sur les minces étoffes composant ses lingeries intimes.

A ce moment même, cloué sur place par la surprise, le groupe que composaient les deux russes, était encore d'un aspect peu ordinaire.

Mme Pavloska, à demi allongée sur les couvertures blanches du lit, avait le visage enfoui entre ses deux bras.

Le bras gauche du colosse lui pesait sur les épaules, pendant que ses hanches rondes et sa croupe charnue, se montraient assez intimement au travers des étoffes légères.

Ses petits pieds, que les bottines en peau blanche emprisonnaient, ne reposaient pas à terre, le lit étant trop élevé pour la longueur de ses jambes.

Les dites bottines blanches montaient très haut, s'évasant sur les mollets rebondis que moulaient agréablement des bas ajourés en soie, de couleur gris clair. La chair blanche et ferme luisait au travers, donnant à la soie souple du bas des transparences rosées.

Les étoffes de la jupe de flanelle blanche et du jupon léger, également en soie grise, se retroussaient largement sur les hanches et les épaules de la jeune femme, laissant à découvert la croupe ronde ainsi que les jambes.

Le linon du pantalon masquait encore, pour la pudeur de Mme Pavloska, la peau vive qui transparaissait cependant au travers des dentelles fermant de larges entre-deux.

Des flots de ruban paille agrémentaient les dits entre-deux de dentelles ainsi que le bas plissé du jupon de soie grise.

Les larges volants du pantalon retombaient à la naissance des jarrets, masquant à demi les jarretelles de soie paille maintenant les longs bas ajourés... En un clin d'œil, le Comte avait contemplé tous ces détails...

Cependant le colosse russe avait cessé de frapper sur les chairs épanouies de Mme Pavloska, ce qui avait eu pour conséquence de faire cesser de se débattre et de gémir celle-ci...



Texte intégral avec une couverture illustrée et 3 illustrations en format PDF en vente chez Eros-Thanatos