Extrait de L'Éducation de Chérubin

De BiblioCuriosa.
Version du 17 février 2019 à 18:56 par Thanalie (discuter | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Extrait de / Excerpt from : Lise.


Brutalement Carmencita fut agenouillée et Cotanchy lui pesant sur la nuque la contraignit à baisser la figure au ras du sol et à élever vers le ciel la masse bombée de sa croupe.

Quand les mains tirèrent sur les jupes, les retroussant hautement, les cris de la femme redoublèrent, vite étouffés par la masse des jupons rabattus pêle-mêle sur la tête.

Elle portait un caleçon de danseuse, très étroit en satin bleu ciel.

La posture de Carmencita tendait le tissu de ce frêle vêtement, que la chair emplissait à le faire éclater.

Wells leva son bras, et la lanière du fouet mordit les fesses, à peine protégées, tandis que la femme se tordait impuissante sous l’étreinte de Cotanchy.

— « Baisse la culotte, Bloody boy... jusqu’en bas ! by Jove !

Bernard chercha les boutons, les fit sauter dans sa hâte de dévêtir l’Espagnole, puis il tira, et la lune féminine apparut dans sa nudité majestueuse, provocante, tendue indécemment.

Sur la chair d’ivoire mat, le sillon rose du fouet avait laissé sa première marque, en travers des deux joues contractées.

Wells, hébété, puis soudain animé d’une fureur subite, cingla la croupe dévêtue.

Il fallait toute l’énergie de Cotanchy pour maintenir Carmencita, dont la douleur et la honte décuplaient la force.

Elle se tordait comme un serpent coupé, avec une extrême mobilité des hanches et des cuisses, car son buste emprisonné dans les bras musclés du cow-boy était contraint à la plus navrante immobilité.

Et pendant qu’elle essayait de diminuer la surface de son derrière fouetté, dont elle regrettait l’amplitude et l’orgueil maintenant qu’elle l'étalait ainsi, Wells, à tour de bras, faisait passer sur la peau fine et dorée de la jeune fille, tout le cumul de ses rancœurs et les rebuffades qu’il avait jadis essuyées.

— Saute donc, bloody bitch ! tu ne t’attendais pas à ce fandango ? hip hip hurrah !... Wells est un vrai gentleman... qui oserait dire que Wells n’est pas un gentleman ?... On se fait toujours comprendre des dames, le tout est de savoir leur parler... hi yaah ! hii yaah !

Il faut dire que ce discours n’interrompait pas la cruelle fessée dont Carmencita supportait les frais.

Quasi étouffée par ses jupes qui lui couvraient la figure, la malheureuse parvenait néanmoins à faire entendre ses supplications.

C’étaient des cris, des gémissements d’enfant, des supplications de petite fille, elle promettait tout ce que l’on voulait et même ce qu’on ne lui demandait pas.

— « Aaah ! señores, Purissime... au secours... au secours... oui... tout... assez ! »

Sans suite les mots sortaient rauques... des phrases hachées indiquant à quel point elle était matée, à quel point elle serait docile.

Mais le ranchman, pour ne pas avoir à donner une nouvelle correction, servait bonne mesure, sans se soucier de la pourpre qui changeait le beau derrière, tout à l’heure si blanc, en une rose écarlate, dont la nuance vive éclatait sur la blancheur des cuisses et des reins épargnés.

Quand une gouttelette de sang eut perlé au sommet des fesses bondissantes, il s’arrêta et jeta loin de lui le fouet brutal qui venait d’assouplir la brune Carmencita.

Cotanchy desserra son étreinte et les témoins de ce petit drame disparurent, laissant Wells en tête à tête avec ses amours.

En tête à tête n’est pas exact, car ce n’était pas précisément la tête que Carmencita présentait aux yeux troublés de son rude galant...

Sanglotante, elle ne songeait pas à voiler la nudité de son postérieur outragé, et cependant que penché vers elle, Wells essayait de la consoler, de grosses larmes rondes tombaient goutte à goutte sur le sol.

Elle ne se défendit pas... ne fallait-il pas en finir ?... et à défaut d’une amante passionnée et vibrante sous les caresses, Wells trouva du moins une femme soumise et docile devant ses caprices.




Venez voir notre boutique ! L'Éducation de Chérubin est maintenant disponible en formats PDF et ePub, sur le site des Éditions Biblio Curiosa.