Catalogue de la Maison Richard

De BiblioCuriosa.
Arterocat1.jpg

Reproduction partielle d'un Catalogue de la Maison Richard, Paris, 1902. Réédité sous Jacques Bonhomme, L'Art érotique, aux éditions Régine Deforges en 1970.

Le catalogue décrit de nombreux articles érotiques : photographies, cartes-postales, contraceptifs et aphrodisiaques, etc., mais nous ne reproduisons ci-bas que les indications générales du vendeur et la section des livres.



Mesdames, Messieurs,

Notre maison n'est pas la seule qui vous fasse des offres alléchantes de photographies qualifiées toutes de merveilleuses et d'inimitables. Plutôt que de vous formuler avec de belles phrases, des promesses élogieuses, nous préférons vous engager à procéder par comparaison. La réclame à outrance et la concurrence nous sont d'autant plus favorables pour les clients déçus dans leurs espérances chez nos concurrents, nous reviennent et nous restent fidèles. Notre maison est en effet la seule capable de donner la plus entière satisfaction. Nous vous demandons de 8 à 10 jours pour effectuer les livraisons, et cela pour pouvoir apporter à nos envois toute l'attention que comporte une expédition soignée. Les personnes qui visitent Paris, Londres, Bruxelles, Berlin, et qui ont le désir de connaître les dessous corrompus des grandes capitales, sont invitées à nous faire connaître leurs intentions, nous leur procurons des guides, hommes ou dames, qui les initient à tous les secrets des perversions sexuelles.

Nous facilitons, également, les mariages libres et s'il y a lieu les mariages légitimes dans toutes les villes de France et de l'étranger.


AVIS GÉNÉRAL

PAIEMENTS — Toutes les commandes doivent être accompagnées de leur montant. — Nous n'expédions rien contre remboursement. Nous acceptons en paiement : les mandats, les bons et les timbres-poste, les billets de banque et toute autre valeur négociable à Paris (déduction du change, s'il y a lieu, pour les pays étrangers).

CORRESPONDANCE. — Les Cartes postales sont refusées. — La Correspondance étant détruite, prière de renouveler son adresse à chaque nouvelle commande. Nettement indiquer et écrire très lisiblement son adresse pour éviter pertes, erreurs ou retards.


Un avant-goût d'Erotisme

ÉCHANTILLON-RÉCLAME

de nos Ouvrages Pornographiques

Les lecteurs que de fausses réclames très alléchantes ont trompés, craignent toujours que les livres qu'on leur propose ne soient que des babioles sans aucun intérêt. Ils hésitent dans ces conditions — et cela se comprend — à consacrer leur argent à l'achat d'ouvrages dont les titres et l'énoncé des sujets traités sont prometteurs de visions troublantes et sensuelles, parce qu'ils s'imaginent qu'on ne leur enverra que des parodies sans attrait et sans sel. C'est pour démontrer le contraire en ce qui nous concerne et pour prouver à nos lecteurs que notre Maison tient toutes ses promesses, que nous offrons une superbe Photographie obscène, une Carte-Référence contenant 25 spécimens réduits et un Ouvrage-Réclame, pour la somme de CINQ FRANCS. L'ouvrage a pour titre : LE BAIN D'AMOUR. Nous n'en dirons rien ou presque rien pour laisser à nos clients la surprise et le soin d'apprécier la valeur pornographique de notre collection érotique. Rien de plus cochon, rien de plus sensuellement dépravé que ce petit livre qui détaille toutes les perversions de la débauche, de la luxure, de la dépravation. Il met en scène des hommes blasés, des proxénètes et des petites filles, qui vous font bander énergiquement d'un bout à l'autre. (Ce petit volume contient 64 pages, mais il en vaut 300 par la concision érotique de son style). Le Livre, avec une Carte-Référence et une Carte-Album : CINQ FRANCS.

Nota. — Nous n'en possédons que 150 exemplaires, les seuls qui existent, et peut-être l'ouvrage ne sera-t-il pas réimprimé.


LIVRES

ultra-obscènes

AVEC ET SANS GRAVURES

Les Ouvrages dont les titres suivent ne sont ni des extraits, ni des parodies, n'ayant de suggestifs que les titres, mais bien des Editions authentiques et les vrais chefs-d'œuvre de lubricité que recherchent les amateurs.


Ouvrages Recommandés

5020. Adresses de tous les BORDELS de France, d'Algérie, de Tunisie, de Belgique, d'Italie, de Suisse, de Hollande. — Cet annuaire est indispensable à tous les amis du plaisir et des voluptés savantes qui, en voyageant, veulent connaître les adresses des Maisons où les Lits sont garnis. Prix : 5 fr.

4001. Les Prostituées mondaines, par Caïn d'Abel. 2 vol. in-8. 30 fr. Quand on veut connaître l'histoire sincère des passions d'amour, il ne faut reculer devant rien. L'audace dépasse ici tout ce qu'on peut attendre et cependant, il est nécessaire que l'on pénètre dans tous les gynécées où couve une parcelle de ce feu que les civilisations prétendent étouffer et qu'on appelle la volupté. Elles sont trois jeunes filles, toutes les trois jolies, honnêtes et bonnes, et elles ont un père faible qui les admire, les aime et ne s'arrête pas à la nuance de l'affection. Cet homme dans sa faiblesse de caractère est un jouisseur que sa femme a trompé en l'entretenant dans un luxe dont il ne soupçonnait pas la provenance. La femme disparue, il apprend qu'elle tirait ses ressources de ses complaisances avec ses amis, ses chefs, des gens à haute morale qui recherchent les femmes mariées des autres pour satisfaire leurs besoins de débauches variées, et il lance ses filles pour continuer sa vie de hontes et de profits. Il faut tout lire. Cet ouvrage surprend et donne à réfléchir.

4002. Fleurs de Luxure, par Le Nismois. 1 vol. in-8. 15 fr. Ouvrage qui continue la série du Gérando et où cette association de gens amoureux et voluptueux prend l'essor que laissaient prévoir Secrets de poste, Le Pacte d'amour, La Louve. Les plaisirs et les fêtes se succèdent, de nouveaux aperçus de la vie sociale se révèlent, où la femme, libre d'elle-même, toute à la joie et à l'amour, encensée dans sa beauté et ses charmes, pousse à inventer des raffinements où l'imagination et les sens trouvent toujours leur compte. Ceux qui suivent cette série liront avec intérêt ce nouveau livre gérandien et ceux qui ne la connaissent pas encore se hâteront de se le procurer.

160. Amours de Camille, belle édition. ... la pièce ..... 20 fr. avec 6 grav. eaux-fortes ........... »

174. Les Amours de Camille ou les Délices de la volupté, in-18, papier vergé, avec 6 figures. … 20 fr.

118. L'Anti-Justine, par Restif de la Bretonne, 2 parties en 1 vol. in-12 sur beau pap. vergé de Hollande illustré de 38 eaux-fortes 80 fr. ; texte seul 20 fr.

150. L'Armée de Volupté, par Le Nismois, 2 forts vol. sur pap. ordin. 40 fr. ; 25 ex. sur papier de Hollande. 60 fr. Cela existe-t-il, cela n'existe-t-il pas, en lisant cet ouvrage, plus d'un lecteur demeurera perplexe, tant les scènes vécues y semblent réelles, et surtout humaines. Et après tout, qui sait, rien ne s'inventant en ce monde, qui affirmerait que ce nouveau récit de Le Nismois est un récit de légende ! Mais qu'importe ! L'intérêt est passionnant, et si les voluptueux et les voluptueuses ne sont pas enrégimentés en armée, n'agissent pas en collectivité comme le marque ce volume, le nombre des femmes d'amour à Paris et ailleurs ; le nombre de ceux qui les encensent est légion, et peut fort bien prêter à cette fiction. Que de rêves naissent devant un tel acheminement vers les plaisirs de la chair ! Certainement beaucoup voudraient appartenir aux bataillons de l'armée de volupté ; y penser en dévorant les lignes qui en racontent les hauts faits, c'est presque en éprouver les joies.

176. L'Arétin français, suivi des Epices de Vénus, par un membre de l'Académie des Dames (Félix Nogaret), orné de 20 gravures hors texte tirées en taille-douce, 1 vol. 25 fr.

Vient de paraître :

298. — L'ART DE JOUIR, traité pratique de toutes les Postures et Positions amoureuses avec Descriptions précises, détaillés de toutes les caresses Voluptueuses et attouchements habiles. Capables de procurer les Sensations les plus douces, les plus délicieuses, les plus troublantes, les plus irrésistibles. — Orné de gravures, obtenues par la Photographie. Prix... 20 fr.

1re PARTIE. — Un homme et une femme s'aiment d'autant plus qu'ils savent mutuellement mieux se faire jouir. Pouvoir faire vibrer le diapason des cordes sensuelles, avoir le doigté délicat et connaître les endroits précis qu'il faut toucher et la façon de les caresser, pour exalter le sensualisme de la chair, qui s'électrise et frisonne sous les contacts légers, n'appartient qu'à ceux et celles qui ont la pratique de l'Amour après s'être exercé longtemps sur le clavier des sens. Nous voulons vous apprendre, lecteurs, et vous, adorantes filles d'Eve qui faites l'objet de nos convoitises charnelles, nous voulons vous apprendre dans toute leur saveur aiguë et délirante, les voluptés paradisiaques des enlacements et des accouplements sexuels. Nous voulons qu'en pratiquant nos leçons, vos âmes s'élèvent dans les sphères éthérées des joies infinies et que vos corps, consumant tous les feux des baisers savamment donnés et rendus, éteignent leur ardeur dans un océan d'ivresse et de bonheur. Après nous avoir lu, la femme saura donc comment elle doit s'y prendre et ce qu'elle doit faire pour donner à son amant tout le plaisir qu'il peut désirer. Elle connaîtra tous les moyens de l'exciter et de le faire jouir âprement. Aucune caresse, aucun attouchement, aucune position, aucun raffinement sensuel ne lui seront inconnus. Sans autre enseignement, elle sera experte et habile dans l'art de provoquer lentement et délicieusement le spasme éjaculateur. En ce qui concerne le rôle de l'homme, nos leçons sont aussi complètes et aussi précises.

2e PARTIE. — Ce livre merveilleux est le seul guide pratique de l'amour sensuel. En effet, l'amour ayant parfois de ces caprices bizarres qu'on appelle des perversions de l'instinct génital, il nous appartenait de les décrire dans toutes leurs manifestations lubriques. Les tableaux de ces dépravations à trois ou quatre et cinq personnages, sont des descriptions passionnelles dans lesquelles sont passées en revue toutes les postures imaginées pour permettre à ces groupes d'érotomanes de se procurer en même temps et réciproquement les jouissances les plus intenses et les plus variées. Et ce n'est pas tout !...

3e PARTIE. — Non seulement il faut savoir jouir encore faut-il le pouvoir. L'exaltation des sens a besoin d'être apaisée par le spasme final et, pour y arriver, il faut en avoir la force. Or, les chevauchées d'amour épuisent et parfois les sens ne veulent plus obéir aux impulsions des désirs. C'est pour cela qu'ont été inventés les Philtres d'Amour et les Aphrodisiaques. Les prêtresses de l'antiquité, plus tard les sorciers du Moyen-Âge et enfin les empiriques des temps modernes, ont excellé dans l'art de composer les Philtres d'Amour, d'une puissance énergique et triomphale. Des procès célèbres en ont révélé la prodigieuse efficacité. Nous avons recueilli, dans les grimoires anciens et dans les annales juridiques, les meilleures formules que nous offrons à la curiosité du public. Elles sont le complément logique de nos leçons d'Amour pratique.

4e PARTIE. L'ART DE JOUIR comporte encore naturellement d'autres documents que nous n'avons point oubliés. Il fallait l'énumération totale de ce qui a été fait, écrit et conçu dans cet ordre d'idée ; de ce que les imaginations lubriques et perverses ont inventé pour satisfaire d'insatiables besoins de jouir. Cette longue liste de l'Art érotique et de la littérature pornographique complète et termine l'ouvrage UNIQUE, l'ouvrage sans précédent, l'ouvrage merveilleux que nous offrons aux petits cochons qui sommeillent dans les cœurs de toutes les individualités de l'espèce humaine.

4. L'Enseignement par l'Image. — Une leçon qui parle aux yeux est infiniment plus persuasive et, dans l'espèce plus suggestive que celle qui, par la description, ne s'adresse qu'à l'esprit. C'est pour cela que pour ajouter au charme troublant, à l'excitation lascive de ce livre, nous avons appuyé nos conseils par des Photogravures capables de réveiller les sens endormis et de damner les saints les plus austères.

110. — L'Association de demi-vierges, par Le Nismois, 2 volumes sur papier ordinaire. 30 fr. ; 25 exemplaires sur papier de Hollande. 40 fr. L'abbé Tisse dont on a connu les débuts charnels dans Les Petites vicieuses, ne resta pas curé de Saint-M.... de cette commune où il suivit ses communiantes dans les débauches qu'elles rêvaient. L'esprit ouvert à la volupté, il partit pour Londres, où il passa quelques années, et de là revint à Paris, où il fût nommé aumônier du Couvent des Bleuets, couvent des plus aristocratiques pour l'éducation et l'instruction des jeunes filles. L'homme qui avait pratiqué la luxure avec des premières communiantes, se trouva dans un milieu excellent pour continuer les hauts faits de la dépravation où il était devenu maître. Il manœuvra avec tant de science, que bientôt il groupa autour de lui toutes les grandes élèves de l'Institution. Mais ces élèves avaient du tempérament ! Lancées dans les ivresses sensuelles, elles ne pouvaient y renoncer en quittant le couvent, et le bon aumônier fonda l'Association secrète des demi-vierges, pour leur procurer des lieux de réunion où elles se rencontreraient avec des prêtres et des personnes du monde, enrôlés sous la bannière du Grand Directeur. Des signes et des insignes, des mots d'ordre furent créés, et dans le livre que nous publions, on verra fonctionner cette œuvre géniale du brave abbé Tisse.

177. L'Auberge Cornemuse, par Le Nismois, in-12, papier vergé, avec 6 figures. 20 fr.

97. — Autour du mariage de Paulette ou un bon ménage moderniste, souvenirs de Mme la vicomtesse de St-Luc, un fort volume in-8, imprimé sur papier vergé. 15 fr. Cet ouvrage, qui obtient un grand succès, nous présente le cas d'une jeune et jolie personne qui, pour retenir son mari et l'empêcher d'avoir des maîtresses, juge bon de dépasser elle-même la dépravation des professionnelles. Elle réussit, et si son mari a des maîtresses, ce sont celles que sa femme veut bien lui donner, après les avoir essayées elle-même. Il résulte de cette situation des scènes d'orgie, décrites avec une surabondance d'expressions, qui sont un vrai piment pour les palais blasés.

156. Aventures drôles, avec grav. coloriées, la pièce. . 6 fr.

161. La Belle libertine, la pièce 16 fr. ; av. 6 grav. eau-forte ........... la pièce 20 fr.

2207. — Bonnets par-dessus les moulins, par Zéphir. Un joli volume in-16, papier vergé. 15 fr. Ce récit est incontestablement une « scène de la vie parisienne » prise sur le vif. L'auteur, un romancier connu que les nécessités de ses études littéraires ont mené un peu dans tous les mondes, a assisté in secreto à une soirée intime donnée par une grande demi-mondaine à quelques amies d'élite. Au dessert, chacune de ces dames mises en veine de confidences par l'amiable laisser-aller de la réunion, raconte ses débuts dans la vie galante. Le ton animé de ces confessions, la franchise des aveux et la verdeur des expressions sont rapportés par l'indiscret auteur avec un talent sincère et pittoresque qui sera certainement apprécié des amateurs de lectures pimentées.

178. Le Boudoir d'Amarante, in-12, avec 5 figures. 20 fr.

129. Le Bouquet de verges, anecdotes gaies et curieuses à l'usage des dames, traduit pour la première fois de l'anglais pour la Société des Bibliophiles Cosmopolites, 1 vol. in-18, papier vergé 15 fr.

217. Un C... prêté pour un rendu. Pièce en 2 actes et d'une moralité douteuse. 1 plaquette, 30 pp. 6 fr.

167. Les Callipyges ou les Délices de la verge, par E. D., Londres, 1889, 2 vol. in-12 ornés de 11 magnifiques gravures libres inédites. — Descriptions affriolantes et scènes ultra-pimentées, prises sur le vif. Rien ne manque enfin à ces pages exceptionnelles, véritable encyclopédie de la matière, qui en font un ouvrage des plus curieux et des plus intéressants. Sans gravures 20 fr., avec gravures 40 fr.

179. La Canonisation de Jeanne d'Arc, histoire amoureuse d'une soirée fin de siècle, précédée de L'Art de payer sa couturière, in-18, papier vergé, 6 figures. 20 fr.

146. Les Carbonari de l'Amour, histoire d'un château pyrénéen, par V. d'Andorre ; deux forts volumes in-8 de 260 pages chacun, imprimés sur beau papier vergé. — Rien de politique chez ces « Carbonari », et s'ils se forment en société secrète, ce n'est que pour conspirer contre de charmants pucelages, trousser de nombreux cotillons et adorer Vénus sous toutes ses formes. — 1re partie : NOUNOU, — La scène s'ouvre sur un magnifique décor pyrénéen, dans un de ces beaux manoirs au fier écusson, où règne le despotisme élégant du caprice et de la fortune. C'est dans ce milieu, dont la distinction suprême n'a d'égale qu'une dépravation profonde, que se déroulent les scènes inouïes de corruption savante dont Nounou est l'ordonnatrice, quand elle n'en est par l'héroïne. Nos lecteurs n'ont certainement jamais rêvé pareil dévergondage présenté sous une forme aussi délicieusement pudique. Bien des actes de ce drame superbe sont appelés à rester classiques, et Nounou, l'impudique Nounou deviendra sûrement le type accompli de la soubrette fin de siècle. — 2e partie : L'EPINE BLANCHE. — Les capiteuses sensations dont les chauds effluves jaillissant à chaque page de la première partie, ne sont que les préludes des révélations inouïes qui chatouillent dans la seconde toutes les fibres amoureuses du lecteur. — Quant au récit de l'orgie fantastique qui clôture l'œuvre, il couronne d'une auréole infernale cette ronde effrénée de diaboliques voluptés présentées au lecteur sous la magie du style, comme une courtisane superbe sous les paillettes d'or clairsemées d'une gaze translucide. 25 fr.

180. Le Carnet de Marguerite, par Le Nismois, in-12, papier vergé, avec 6 figures. 20 fr.

139. Caroline de Saint-Hilaire ou les putains du Palais-Royal, 1 vol. in-18, papier vergé. 10 fr.

181. Caroline de Saint-Hilaire ou les Putains du Palais-Royal, 2 vol. in-18, papier vélin, orné de 12 figures libres. 30 fr.

142. Catéchisme libertin, à l'usage des filles de joie et des demoiselles qui se décident à embrasser la profession, par Mlle Théroigne. Sur l'édit. à Paris, aux dépens de la veuve Gourdan, 1792, in-18. 5 fr.

125. Le Chatouilleur des dames, traduit de l'anglais, 1 vol. in-18, beau papier vergé. — Il a été fait une autre édition sur le même titre, mais qui n'est simplement que l'histoire d'un godemiché. La nôtre est la traduction consciencieuse, absolument complète, de l'édition princeps anglaise. De plus, elle est précédée d'une préface due à la plume autorisée du Bibliophile de Mirecourt. La flagellation, d'après l'auteur qui est Anglais, donnerait les idées les plus lubriques, réchaufferait même les membres les plus engourdis ! C'est ce qui est prouvé à l'évidence, dans ce livre ultra érotique. Jeunes, vieux, tous y passent. — On peut le lire, à deux, dans un boudoir sans feu, l'ouvrage échauffera le sang jusqu'à l'incandescence. Bien écrit, admirablement traduit, ce livre fait autant d'honneur à l'auteur qu'au traducteur. 15 fr.

121 bis. La Comtesse de Lesbos ou la nouvelle Gamiani, par E. D. auteur de Mes amours avec Victoire, 1 volume in-18. 20 fr.

158. Comtesse de la Motte-Barrée, av. gr. noires. ..... 4 fr.

105. — Confession priapale, par Le Nismois, 1 vol. de 148 pages. 15 fr. 23 exemplaires sur papier de Hollande. 20 fr. Cet ouvrage a sa place marquée chez tous les amateurs des livres encensant l'amour et ses voluptés. L'intérêt y est soutenu dans toutes les jolies scènes où Le Nismois promène l'attention de ses lecteurs, et les héroïnes de cette Confession auront le même succès que celles déjà présentées dans la collection des Gérando. Les plaisirs de la chair sont ce qu'il y a de mieux en ce monde : seuls les grincheux et les impuissants les flétrissent et font semblant de les repousser. En lisant Confession priapale plus d'un esprit morose oubliera ses tourments, vivra avec Julien les sensations que nous dépeint son... signe masculin. A l'attrait des joutes d'amour toujours si passionnantes, se joint l'action d'un réel roman, ce qui n'est pas pour nuire. L'édition de cet ouvrage a été soignée d'une façon toute particulière, et en rendra la lecture encore plus attrayante.

182. Contes polissons, par Andréa de Nerciat, in-8, sur papier vergé, avec 6 figures. 30 fr.

157. Cousin et Cousine, avec grav. coloriées, la pièce. ... 4 fr.

144. Les Cousines de la colonelle, roman galant naturaliste, par la Vicomtesse de Cœur Brûlant, 2 vol. ornés de 7 eaux-fortes. — Voici un véritable roman, fort élégamment écrit, mais d'une allure ultra-galante qui le met au premier plan parmi les œuvres les plus audacieusement décolletées. Il n'y a pas là de scènes fantaisistes, mais rien que des faits réels comme il peut s'en produire chaque jour : nuit de noces d'une vierge naïve et d'un mari impuissant, virginité ravie à une jeune fille par un amant impétueux, caresses et mignardises conjugales de deux nouveaux mariés, etc. : tout cela est raconté par le menu avec force détails typiques, sans la moindre réticence dans le récit ou dans les tableaux, avec une sincérité et une exactitude qu'un appareil photographique ne saurait surpasser, avec grav. 30 fr., sans grav. 20 fr.

100. Les Curiosités de la Flagellation, suite de faits et aventures recueillis par un amateur flagellant, 2 vol. in-8, imprimés sur papier vergé. 20 fr. Avec 12 gravures. 30 fr. TOME I : La Gouvernante de Joaillier. TOME II : La Pension de Madame North. Ce sont bien des curiosités, en effet, que les tableaux qui sont présentés au lecteur dans ces deux volumes. L'emploi de la discipline semble exercer un effet bienheureux et irrésistible sur ceux qui en font usage, ce qui explique pourquoi les Anglaises, qui baissent si pudiquement les yeux lorsqu'on prononce devant elles le mot pantalon, savent si bien déboutonner une braguette lorsqu'elles se sont fait administrer une fessée.

2205. — Les Débauchées précoces, par FUCKWELL, 2 forts vol. 40 fr. S'il était permis de voir ce qui se passe derrière les murs des maisons, on recueillerait de tels éléments sur la haute moralité de l'humanité, qu'on se demanderait à quoi servent les religions, les philosophies, les politiques, lorsqu'elles prétendent interdire les rapports sexuels. Quelque âge qu'on ait, la chair agit, et rien, rien, ne saurait atténuer la vivacité des désirs, que l'harmonie d'un Etat social où l'homme et la femme se développeraient côte à côte dans la libre expansion de leurs sentiments et de leurs passions. En réglementant l'amour, on autorise les hypocrisies, et avec les hypocrisies on commet les viols, quelquefois ceux-ci sont consommés avec une espèce de raison, c'est au lecteur de discerner si les Débauchées précoces de cet ouvrage sont dans ce cas. Des fillettes jeunettes, quatorze ans à peine, se meuvent en femmes, poussées par la luxure, deviennent femmes, au milieu d'épisodes où le rut est la loi des êtres qui se rencontrent ; nul frein ne s'oppose à la satisfaction de la volupté. Le livre débute par une aventure en chemin de fer entre une enfant et un homme mûr, la fillette entraîne l'homme ; il se poursuit dans l'enlèvement à son pensionnat d'une autre gamine, qui devient la maîtresse de cet homme mûr, on est obligé de s'intéresser aux aventures charnelles de cette enfant et de cet homme, cet ouvrage sera l'un des plus lus de la littérature érotique, nous n'en doutons pas.

2206. — Les Débuts d'un minet, par MERCADETTE. 1 vol. 15 fr. Mercadette a lu la Confession priapale de Le Nismois ; elle s'y est intéressée, et elle veut faire une réplique féminine à cette confession. Elle se lance dans le récit des aventures qui témoignent des charmes et des attraits de ses jeunes ans, elle raconte ses surprises en reconnaissant les séductions de sa féminité, elle attire de suite les sympathies pour le peu de prétention qu'elle affiche, tous ceux qui ont la Confession priapale, n'hésiteront pas à y ajouter les Début d'un minet, qui en sont comme le pendant féminin.

172. Défilé de fesses nues, par E. D., 1 vol. in-18, papier vergé, avec 6 figures libres. 20 fr.

183. Dictionnaire érotique moderne, par un professeur de langue verte (Alfred Delvau). Nouvelle édition, revue, corrigée, considérablement augmentée par l'auteur et enrichie de nombreuses citations ; fort vol.in-8 en papier vergé. 30 fr.

168. La Discipline à l'Ecole et dans le boudoir, in-12, papier vergé. 10 fr.

119. L'École des biches, ou Mœurs des dames de ce temps. Londres, collection des érotiques français du XIXe siècle ; publié par la Société des Bibliophiles Cosmopolites, 1889. 1 vol. in-12, beau papier vergé de Hollande, avec 6 grav. 30 fr., sans grav. 20 fr.

164. Ejaculation d'un Fouteur, la pièce 5 fr.

147. Les Émotions de Suzette, par Lionnel C..., un joli volume in-8 imprimé sur papier vergé. — Ce charmant ouvrage, écrit d'une plume alerte est un véritable philtre amoureux divisé en quatre parties : « Fesses meurtries. — Plaisirs de Nonnes. — Etreintes de mâles. L'encul....ture » — Sa lecture met le feu... au cœur et procure de délicieuses sensations. 10 fr.

137. L'Enfant du bordel ou les Aventures de Chérubin. Sur l'imprimé de Paris MDCCC. Le Mans, à l'enseigne des citoyens du Maine, in-12, broché. 10 fr.

185. Erotika Biblion, par Mirabeau. Edition revue et corrigée sur l'édition originale de 1783, fort vol. in-8 en papier vergé. 20 fr.

127. Mes étapes amoureuses, par E. D. Paris, aux dépens de la Compagnie 1890. 2 vol. in-18, papier vergé, avec 6 grav. 40 fr. ; sans gravures. 20 fr.

136. Un Été à la Campagne, par *** in-18. — C'est la correspondance de deux jeunes coquines, après la sortie de pension de l'une d'elles. Ces deux natures endiablées se font des confidences à faire dresser les cheveux sur la tête ; mais c'est bien dit et fort amusant. Un des maîtres de la littérature contemporaine a tout récemment renié la paternité de ce petit chef d'œuvre. 15 fr.

216. Un Été à la Campagne, in-12, papier vergé, avec 6 figures libres. 20 fr.

159. Examen de Flora, avec une grav. eau-forte. ......... 4 fr.

187. Les Fellatores, Mœurs de la Décadence, par le Dr Luiz 1888. Union des Bibliophiles, in-12 de 229 pp., 1 f. table, édit. originale. (P. 2). — Arthur. Beau début. Suite heureuse. Vengeance de Prussien. Coterie lubrique. Cas de Néron. Rapt. Fête fatale. Le Cadavre. Banquet singulier. Couturier bizarre. Rachildisme. Mari d'Alice. Epilogue. 20 fr.

188. Femmes. Paul Verlaine, 1 joli vol. in-18 imprimé avec le plus grand soin, papier vergé de Hollande. — Les dix-huit pièces que composent Femmes présentent un choix heureux des formes diverses de prosodie qu'affectionnait Verlaine. — Tout est à sa place, et rien n'est exagéré dans cette débauche d'impayables drôleries, émaillées de trouvailles délicieuses. C'est la correction la plus absolue de la forme jointe au dévergondage le plus plaisant de l'idée. — Réimpression exacte et correcte de la rarissime édition originale que Paul Verlaine avait fait tirer à quelques exemplaires pour ses amis. Les admirateurs du chef incontesté de l'Ecole décadente paient au poids de l'or les copies existantes de ce curieux opuscule ; ils seront donc heureux de le trouver sur ce catalogue, édité avec soin et publié à un prix abordable. 20 fr.

2111. Les Filles de Loth et le Roi s'amuse, en vers. 1 fr. Les Filles de Loth sont le poème érotique le plus célèbre qui ait été écrit. Les vers en sont polissons, mais ce qu'il y a de mieux encore dans cet opuscule c'est la parodie du « Roi s'amuse » de Victor Hugo. Il y a là des vers admirables d'un érotisme outré. Ce n'est pas là le badinage mièvre et pâle, ni la poésie sale des muses ordinaires de la pornographie. C'est le poème puissant, vibrant dans le quel avec véhémence, M. de St-Vallier se plaint d'avoir été enculé par le roi. Il s'écrie avec indignation :

Vous vous rouliez sur moi, vous m'enculiez sans honte Et votre énorme vit, chose horrible à penser Que vous mites au trou de mon vieux cul plissé Avant la fin du jour, devait être... ô misère ! Dans le con de la fille et dans le cul du père, O vous Dieu des bordels, qu'avez-vous dit là-bas, Quand vos regards ont vu dans les plis de deux draps S'enfoncer raide, sèche et rougeâtre, saignante Cette pine royale en ma fente sanglante ! Sire, en enfonçant trop, vous avez mal agi ! (Etc., etc....)

Cet aperçu donne une idée du poème admirable, parodié de main de maître.

103. — Fleurs de Chair. Souvenir de Madame la vicomtesse de Saint Luc, faisant suite à Autour du mariage de Paulette, un fort vol, in-8, imprimé sur papier vergé. 15 fr. Ce livre n'est pas un abécédaire d'amour : il est écrit pour les dames du monde qui sont déjà initiées aux théories et à la pratique de la haute école de la volupté. L'auteur s'adresse exclusivement à ses sœurs déjà raffinées en sensualités de luxe et en philosophie luxurieuse : les simples vicieuses ne la comprendront pas ou se scandaliseront. La vicomtesse de Saint-Luc, en contant ses historiettes, suppose les lectrices à son niveau comme principes, goût et instruction, à son diapason comme musique de sens... et celles-là s'amuseront !... En route donc pour une visite philosophique aux jardins des « Fleurs de chair ».

189. La Fille de joie ou Mémoires de Miss Fanny, écrits par elle-même, 2 tomes en un vol. in-8, papier vergé, avec 10 fig. 40 fr.

190. La Fleur lascive orientale, contes libres, inédits, in-12. 12 fr.

191. Les Folies amoureuses d'une impératrice, 1 vol., papier vergé. 5 fr.

2208. — Fouetteuse, roman par Trix. Un joli volume in-16, papier vergé. 15 fr. ... « Fouetteuse ! Quelle passion m'est venue là, et comment m'est-elle venue ? » — A cette question, l'auteur de la présente autobiographie répond de telle manière que ses lecteurs sont bien près de l'imiter et de partager ses goûts. Car c'est une charmante flagellatrice qui raconte les scènes émoustillantes dont elle a été spectatrice et actrice, et qui l'ont initiée au plaisant art de la Verge. Autour d'elle, fillettes, garçons, jeunes femmes et beautés mûres passent comme dans une vision, jupes retroussées, pantalons béants, au bruit sonore des claques et des fessées. Les confidences de cette fouetteuse endiablée laissent bien loin en arrière les plates élucubrations des compilateurs actuels de flagellation « scientifique » qui, sous prétexte de recherches psycho-physiologiques secouent la poussière des vieux recueils anglais et nous assomment de leurs volumineux et insipides traités.

2212. — Fruits verts et Satyre, 2 vol. in-8. 30 fr.

94. — Gamiani ou deux nuits d'excès, par Alcide (baron de M.), 1 v. in-8, sur pap. vergé. 10 fr. illustré. 20 fr. Petit format populaire. 6 fr. Cet ouvrage est si célèbre qu'il est inutile d'en donner un compte-rendu ; c'est d'ailleurs un des meilleurs romans ultra érotiques, écrit par Mme G. S... et A. de M... Rien ne peut lui être comparé comme scènes lubriques.

192. Gentleman et Fillettes ou les délices du sexe, in-8, papier vergé, avec 6 figures. 20 fr.

2211. — L'Hermaphrodite, 2 vol. 30 fr. faisant suite aux ouvrages : Les Mystères du Couvent des Bleuets ; La Luxure du Couvent des Bleuets.

193. Les Heures galantes modernes, comprenant : « La Passion de Gilberte, la Petite Bourgeoise, le Rat, la Bouillie de Maïs », 1 vol. in-16, papier vergé. Très amusant ouvrage qui contient quatre nouvelles du genre le plus excitant, dans une note bien moderne, et enlevée de verve par un maître écrivain. On sent que tout, dans ses récits, est vécu, pris sur le vif et d'une rare originalité ; le style en est châtié : aucune expression ordurière ne vient déparer les descriptions — pourtant très osées — que l'auteur ne craint pas d'entreprendre. C'est gaiement écrit, finement raconté et absolument parisien. 20 fr.

133. Hic et Hec, ou l'Art de varier les plaisirs de l'amour. Au Palais-Royal, chez feu la veuve Girouard, très connue, 1865, 1 vol. in-12. — C'est bien l'ouvrage le plus libidineux, dont le principal héros est un ecclésiastique. Impossible d'imaginer des situations plus érotiques. Il est bien écrit et, à côté des excentricités, révèle un auteur de mérite. Il est peu connu. 15 fr.

120. Histoire d'un Godemiché. Traduit pour la première fois de l'anglais. Londres. 1886. 1 vol. in-12, avec 4 grav. 15 fr., sans gr. 15 fr.

99. Histoire de Mary et d'Arabella ou les voluptés secrètes d'un débauché, un volume in-8, impr. sur papier vergé. 10 fr.

109. — Histoires de Pucelages, par Le Nismois, 1 vol. sur papier ordinaire. 15 fr. 25 exemplaires sur papier de Hollande. 20 fr. L'œuvre de la chair offre, à qui sait l'étudier, des péripéties aussi variées et intéressantes que les aventures d'héritiers et d'héritières courant après des millions qu'on leur dispute, et qui servent de base aux romans-feuilletons des journaux populaires. Perdre sa virginité, fait simple et unique, et pourtant si grave pour une jeune fille. Tout est-il dit dans l'acte accompli, et cet acte ne mérite-t-il pas de figurer comme point essentiel d'une aventure, autrement que sous le voile pudibond du mot mariage ! Le fait brutal reste joli, et la seconde qui, d'une jeune fille, fait une femme, ne saurait être dédaignée. Quelques-unes des héroïnes des Gérando, narrent le récit de leurs dépucelages, dans un cadre merveilleux de campagne aux grands arbres et aux pelouses fleuries. Ces histoires se relient entre elles par l'étourdissante et carnavalesque fantaisie de la kermesse Gérando ; c'est encore un livre que nos lecteurs sauront apprécier, et qu'ils estimeront en le conservant précieusement. On se repose le cœur et l'esprit dans ces scènes si humaines et si vraies.

95. — Jupes troussées, par E. D..., 1 beau vol. in-8 de 174 pages, imprimé sur papier vergé. 10 fr. La littérature galante n'est pas, à beaucoup près, aussi riche en France qu'en Angleterre en ce qui concerne la flagellation. Aussi les amateurs apprendront-ils avec plaisir la publication de l'ouvrage ci-dessus, qui ne le cède en rien à ce que les Anglais ont écrit de plus typique et de plus corsé sur la matière. C'est une suite de tableaux d'un croustilleux sans égal, où de juvéniles rondeurs dans les pensionnats de demoiselles, de corpulentes beautés dans les couvents, sont soumises, pour la plus grande édification du lecteur, à toutes les variétés possibles de la discipline « postérieure ».

134. Le Rut ou la pudeur éteinte, par Corneille Blessebois, Genève, Aug. Le Gaillard, in-12, papier vergé. 10 fr.

1459. Lesbia, maîtresse d'école, par E. D., 1 vol. in-8 imprim. sur beau papier vergé. — La belle Lesbia qui, par parenthèse porte dignement son nom, profite de sa situation de directrice d'un pensionnat pour visiter en détail les charmes virginaux confiés à ses soins. Avec un art consommé elle amène ses jolies élèves à partager ses goûts voluptueux et se livre avec elles à des scènes de tribadisme ultra-raffiné, avec 6 grav. 20 fr., sans grav. 10 fr.

122. Lèvres de velours, par E. D., 1 vol. in-18. — Suite de La Comtesse de Lesbos. 10 fr.

116. Libertins (les) du grand monde, œuvre inédite, 1 vol. in-12 pap. vergé, avec 5 grav. 20 fr., sans grav. 10 fr.

106. — La Louve, par Le Nismois, I vol. sur papier ordinaire. 15 fr. 25 exemplaires sur papier de Hollande. 20 fr. Secrets de poste, le Carnet de Marguerite, terminent dans la Louve, par une série de lettres où l'on retrouve Daniel Hollaz et Marguerite de Marvejane échangeant leurs confidences. Les deux innocentes jeunes filles du début connaissent les délices du pacte d'amour, elles sont enrégimentées dans la légion si brillante des Gérandiennes. A leur tour, elles combattent pour attirer de nouveaux amants, de nouvelles maîtresses ; l'autel de Vénus est dressé, les sexes s'unissent dans la frénésie des plaisirs voluptueux ; chaque personnage qui apparaît se détache de suite en relief, et vit dans l'âme du lecteur. Marthe de Montiersy, Laure Hollaz la Louve, entraînent, sous le joug de leurs charmes, amoureuses et amoureux. Qui ne rêverait de se joindre à leur cortège ? La fin de la Louve serait un regret, si on ne savait revoir dans le Mariage de Danielle tous les vaillants et toutes les déesses du Pacte d'amour.

112. — La Luxure au Couvent des Bleuets, par Le Nismois, 2 vol. papier ordinaire. 30 fr. 25 exemplaires sur papier de Hollande. 40 fr. Tous les lecteurs qui ont été intéressés par la lecture des Mystères du Couvent des Bleuets doivent lire cet ouvrage qui est la suite et la fin de l'ouvrage précédent. La luxure des moines et des sœurs est un sujet intarissable. Il est tellement anti-naturel de voir des hommes et des femmes fuir le contact voluptueux, pour se consacrer dans la retraite à un idéal mensonger de désaffection humaine, que la curiosité publique s'est attachée à soulever les voiles des communautés, et a été pleinement édifiée sur la façon dont on y pratiquait le renoncement à la chair. Le mépris des lois et des coutumes qui régissent les nations, une hiérarchie particulière et despotique, voilà ce que l'on trouve en réalité dans les couvents. On y trouve aussi la culture de toutes les orgies, la naturalisation de tous les vices, l'acclimatation de toutes les turpitudes. Le Nismois, dans sa Luxure au Couvent, n'a voulu voir que l'épanouissement des plaisirs, il n'a pas voulu flageller les rapports lascifs d'êtres voués au célibat, il a décrit des impressions de volupté, et des tableaux d'érotisme ; il est de ceux qui excusent les pratiquants de l'amour, on ne lui jettera pas la pierre, et on s'intéressera aux belles lesbiennes de ce livre.

135. Ma Conversion, ou le Libertin de qualité, par H. G. Riquetti, comte de Mirabeau, édit. réimp. sur l'original de 1783, 1 vol, in-18, pap. vergé 10 fr.

194. Le Magnétiseur libertin, in-12, papier vergé, avec 6 figures. 20 fr.

195. La Maison de verre, défilé de tableaux vivants, par E. D., in-12, papier vergé, avec 6 figures. 20 fr.

128. La Maison à plaisir ou la passion de Gilberte, 1 vol. in-18, papier vergé de Hollande. — La Maison à plaisir dont il est question dans ce petit volume n'est pas une banale maison de prostitution ouverte à tout venant. C'est un de ces mystérieux abris connus seulement d'une clientèle triée sur le volet, lieux d'aristocratiques débauches où l'on ne peut pénétrer qu'en montrant patte blanche, temple d'amour dont les prêtresses, courtisanes de profession ou d'occasion, filles ou femmes mariées appartenant toutes à la haute société parisienne cherchent ou la satisfaction de leurs sens ou les ressources qu'exige leur luxe. On donnerait difficilement une idée des scènes que l'auteur décrit, descriptions faites de visu, tableaux d'une lubricité inouïe et dont on devine l'exactitude jusque dans les moindres détails. Au demeurant, livre de bonne compagnie à signaler aux bibliophiles amateurs de gaillardises et dans lequel plus d'un, peut être, croira retrouver en le lisant quelques souvenirs personnels. 15 fr.

2210. La Maîtresse et l'Esclave, mœurs contemporaines. Un volume in-16 imprimé à petit nombre sur papier vergé, avec couverture en couleurs, élégamment broché. (200 pages). 20 fr. (Il a été tiré 25 exemplaires numérotés sur papier vergé de luxe). Aux amateurs de littérature réaliste qui se plaignent de la faiblesse d'invention de nos écrivains actuels, nous recommandons la lecture de ce livre nouveau, vraiment curieux et rare, qui tranche avec vigueur sur la banalité courante et révèle un maître. C'est une histoire passionnelle, un drame vraisemblablement vécu, car une telle sincérité d'observation, un réalisme aussi intense ne cadrent point avec la fiction. L'auteur nous montre son héros, Georges, encore enfant, contaminé par une servante épaisse et brutale. De ce simulacre de l'amour naît une perversion génésique d'abord indécise, latente ; cet homme jeune bien portant, d'apparence saine, est atteint d'une froideur inexplicable ; il ne sait ce qu'il veut ; la femme n'émeut pas ses sens, l'union naturelle, le don affectueux du corps et de la pensée ne lui suffisent pas. Même dans un mariage d'amour, il ne trouve qu'une satisfaction éphémère. A l'automne de la vie, parvenu à la considération et à la fortune, Georges rencontre une fille qui le devine, une vulgaire fille des rues, jetée par le hasard sur son chemin. De suite, pour l'asservir sûrement, elle lui inflige la plus avilissante des humiliations et elle répétera cet affront chaque fois qu'elle sentira chez l'esclave une velléité de révolte. Et c'est alors qu'en un style net et simple d'une clarté évocatrice, l'auteur nous fait assister à des scènes de volupté étrange d'érotisme aigu. La douleur lascive, le plaisir poignant sont indissolublement liés. Toutes les délices exaspérées, les supplices affolants que les premières étapes de l'amour donnent et qui font perdre la prudence des aventures amoureuses de sa jeunesse. Mais ces scrupules durent peu, et nous assistons aux scènes les plus voluptueuses qu'on puisse rêver, parfaitement décrites, d'ailleurs.

124. Le Marbre animé, par E. D., auteur de Mes amours avec Victoire, 1 vol in-12, pap. vergé. 10 fr.

166. Maris modèles . . . la pièce 5 fr.

107. Le Mariage de Danielle, par Le Nismois, 1vol. sur papier ordinaire. 15 fr. 25 exemplaires sur papier de Hollande. 20 fr. Nous voici loin des mariages ordinaires. Danielle approche sans inquiétude du moment où elle va devenir la générale Ribier ; elle est de plus en plus ardente aux plaisirs de l'amour, et son fiancé, le général, prend lui-même la peine de la mettre en présence de quelques-uns de ses vieux amis pour l'apprécier dans l'irrésistible manière dont elle use de la volupté, et dont elle sait la faire apprécier. Danielle est une prêtresse de l'amour, elle marche à l'hyménée avec la conviction que son corps est un tabernacle d'union et non un sujet de discorde. Le bonheur lui a souri depuis qu'elle appartient à l'association gérandienne. Tous les chapitres du livre sont passionnants ; les phases des diverses félicités sensuelles y sont prodiguées, étudiées, disputées sous leurs différents exercices, des écoles de plaisir se forment, le but de la vie change en s'intéressant aux Gérando.

114. Mes Amours avec Victoire, petit roman d'amour extra-galant par E. D. Nouvelle édition revue, corrigée et augmentée. Paris, 1889, 1 volume in-12. 10 fr.

169. Mémoires d'une danseuse russe, par E. D., 3 vol. in-18, papier vergé, avec 15 figures. 60 fr.

121. Mémoires de Suzon, sœur du portier des Chartreux. Paris chez les marchands de nouveautés. 1 vol. in-18. 10 fr.

196. Mémoires d'une Procureuse anglaise, in-8, pap. verg. 6 fig. 20 fr.

197. Mémoires d'un vieillard de 25 ans, 2 vol. de 250 pages avec 2 frontispices. 20 fr.

132. La Messaline ou les 36 Jouissances d'une Femme, tragédie en un acte et en vers, par A. Cocuxopolis, chez la Veuve Conouvert, cette présente année. 5 fr.

198. Mon Noviciat ou les Joies de Lolotte, par Andréa de Nerciat, 2 vol. in-12, papier vergé. 25 fr.

148. Les Modernes Aphrodites ou La Canonisation de Jeanne d'Arc. Histoire amoureuse d'une soirée fin de siècle, suivi de L'Art de payer sa couturière ou le Banquier d'une jolie femme, pièce érotique en un acte et en prose par l'auteur de la Passion de Gilberte, 1 volume in-8 imprimé sur papier vergé. — Il ne s'agit point ici d'un docte et sérieux travail sur la vierge d'Orléans. La Canonisation de Jeanne d'Arc est seulement le prétexte qui sert à des femmes du monde, à d'élégantes et aristocratiques parisiennes et à leurs amants, pour se réunir et causer de tout autre chose que d'un sujet aussi théologique. L'auteur semble connaître à merveille ces mystérieuses orgies parisiennes que l'on soupçonne, mais auxquelles un petit nombre d'initiés peuvent se vanter de participer. Les scènes sont réelles dans leur incroyable lubricité, les acteurs, et ils sont nombreux, existent ; ces mondaines étalant aux yeux concupiscents leurs superbes nudités, laissant étreindre leurs charmes au hasard des accouplements, et dépassant en luxure les courtisanes expertes. Bref, ce livre est un petit chef-d'œuvre de littérature fin de siècle et aura sa place marquée dans toutes les bibliothèques du genre. 12 fr.

449. Monsieur Julie, par Le Nismois, 1 vol. 15 fr. Le contact charnel de certains hommes mûrs avec des fillettes, non encore nubiles, est chose bien plus fréquente qu'on ne se l'imagine. C'est surtout dans les institutions libres, dont la directrice se trouve mariée, que des occasions peuvent naître et entraîner à la faute le mari. L'Institution de demoiselles de Mme Julie Pouvery présente un de ces cas. Il est vrai que la maison, en dehors de fillettes et de jeunes filles coquettes et provocantes, contient de jeunes et jolies sous-maîtresses, pas du tout farouches, et un écrin de servantes mignardes et lancées, qui ne répugnent à aucune école de plaisir. Ernest Pouvery, surnommé M. Julie par les pensionnaires, coureur de fillettes, ne s'en tient pas aux seuls fruits verts, et l'un des piments de l'ouvrage est d'assister à ses prouesses galantes avec les charmantes femmes qui l'entourent, y compris l'épouse légitime et souvent adultère.

111. — Les Mystères du Couvent des Bleuets, par Le Nismois, 2 volumes papier ordinaire. 30 fr. 23 exemp. sur pap. de Hollande. 40 fr. Au moyen-âge, bien des couvents abritèrent les mœurs libres et dissolues de religieux et religieuses, fuyant les entraves particulières dans l'essor des collectivités. On croit impossible que les excès commis derrière les murs des monastères fleurissent encore à notre époque ! Qui oserait l'affirmer ? La loi, pour être plus tracassière n'en est pas moins flexible à qui s'assure le concours et la protection des puissants du jour. Le couvent des Bleuets est une communauté féminine, d'une très grande importance : la fornication entre sœurs et moines, et aussi entre sœurs cloîtrées et laïques, ainsi que le saphisme et la corruption des fillettes s'y étalent à chaque page. Cet ouvrage est l'un des plus fouillés sur l'érotisme du monde encapuchonné ; Le Nismois y met en scène toute une nouvelle série de personnages dans de telles conditions de vie et de volupté, que le lecteur s'y attachera comme il l'a déjà fait pour ceux présentés ailleurs par cet auteur.

102. — Nadia. Amours Russes, Par Némo, 1 vol. in-8, imprimé sur papier vergé. 10 fr. A travers un récit attrayant, pittoresque, plein de couleur locale, dont l'action se déroule dans les provinces méridionales de la Russie, et tout en initiant les lecteurs aux mœurs et aux usages de ces contrées ignorées, l'auteur de « Nadia » (dont le pseudonyme cache un journaliste et un chroniqueur distingué) a abordé la partie érotique avec une chaleur de description et une vigueur de style qui distinguent ce volume des conceptions fantaisistes, et qui donnent un véritable cachet de réalité.

2209. — Le Nénuphar, par Zéphir, un vol., in-8. 15 fr. A bord du « Nénuphar », un yacht où rien ne manque comme confort de la vie, où tout est organisé dans le luxe le plus excessif, s'embarque une riche et luxurieuse société d'hommes solides et amoureux, des femmes jolies et belles, ne se refusant à aucun des plaisirs de la volupté. On part. Les fantaisies naissent d'elles-mêmes. On n'est pas en mer, libres de tout frein, pour se laisser aller au calme, à la modération, pour suivre les règles étroites et mesquines des salons terrestres. Les séduisantes voyageuses naviguant sur le « Nénuphar » ne doivent rien cacher de tout ce qui fait le charme féminin ; leurs galants sont toujours prêts. L'extraordinaire de l'histoire est la présence à bord de deux jeunes pucelles, dont la fleur est ravie au milieu de folles résistances, faites pour passionner l'intérêt. Les tableaux abondent, la fin du livre est une surprise. Les amateurs de la littérature érotique trouveront encore là un ouvrage intéressant et bien écrit.

199. Nonnes lubriques (Les) ou Histoires amoureuses et lascives, racontées par les religieuses du couvent de Sainte-Claire ; sœur Augustin ; sœur Emilie ; le Révérend Eustache ; Aventures de Pirate, 4 vol. in-12, pap. vergé, avec 24 fig. 80 fr.

200. Une Nuit d'Orgie à Saint-Pierre-Martinique, par Effet Geache, in-18, papier vergé, broché, avec 6 figures. 20 fr.

201. Une nuit orageuse, pièce en un acte par Gilles, 1 petit vol. papier vergé. 5 fr.

202. L'Odyssée d'un pantalon, par E. D., 1 vol. in-12, orné de 6 jolies gravures libres inéd., 20 fr., sans grav. 10 fr. Ce pantalon a beaucoup vu et assisté à des spectacles bien enchanteurs !... Roman bien écrit, fort épicé et très amusant.

130. Œuvres érotiques d'Andréa de Nerciat. La Matinée libertine ou les Moments bien employés. Paris, chez les marchands de nouveautés. 1 vol. in-18, beau papier vergé. — Il s'agit d'une jeune femme interlope qui, dans la même matinée, se livre à tous ses penchants désordonnés, elle a une maîtresse et deux amants, dont chacun a des goûts différents. Très curieux. 10 fr.

162. Ophélia Cox. ... la pièce 15 fr. ; avec 6 grav. eau-forte......... la pièce 20 fr.

98. — Le Pacte d'Amour, par Le Nismois, 1 volume, in-8, imprimé sur papier vergé. 10 fr. Pacte de Plaisir, agréable à lire par ses curieuses, originales et piquantes révélations.

155. Palmyre, avec gravures en noir, la pièce. ........... 4 fr.

203. Parnasse satyrique du XVIIIe siècle. A la sphère, Neuchâtel, 1874. Tiré à 200 exemplaires numérotés. Sur papier de Hollande, petit in-12. 15 fr. ; papier de Hollande in-8. 25 fr. ; pap. de Chine in-8. 30 fr.

104. — Les Péchés de Minette par l'auteur de La Passion de Gilberte, un volume in-8, imprimé sur papier vergé, avec 6 gravures ; 20 fr., sans grav. 10 fr. « Les Péchés de Minette » sont d'une authenticité non moins positive que les faits et gestes racontés dans « La Maison à plaisirs ». On y retrouve la peinture exacte des mœurs érotiques et passionnées de notre époque débauchée. Ce roman féminin ne se rapproche en rien de ses pareils dans la littérature érotique dont on inonde l'Europe depuis quelques années. Il est écrit dans un cercle plus large, moins terre à terre, et ses tableaux licencieux sont touchés de main de maître. On y trouve une multitude de scènes neuves ou peu connues. Le public est las de ces productions effroyables, hideuses et dégoûtantes jetées au même moule, il veut bien de l'orgie, mais à condition que ce soit de l'orgie « mondaine », racontée avec sincérité, talent et esprit. « Les Péchés de Minette » ont cette facture, ils révèlent les espiègleries de la vie galante sans ménagement mais sans inspirer le dégoût et ce livre sera lu et relu par les femmes surtout.

154. Petites et grandes filles, 1 fort vol. — Quelques exemplaires de ce dernier ouvrage peuvent encore être procurés au prix de 25 fr. net. épuisé.

108. — Les Petites vicieuses, par Le Nismois, 1 fort volume 245 pages. 15 fr. ; 25 exemplaires sur papier de Hollande. 40 fr. Le succès obtenu par Petites et grandes filles, a décidé leur auteur, Le Nismois à publier une nouvelle histoire sur la précoce dépravation de certains enfants. Les Petites Vicieuses soulèveront un très vif intérêt. Les scènes y sont très osées et fort bien décrites. Elles frapperont et retiendront l'attention du lecteur. Les enfants ont déjà leurs passions, ils les suivent avec plus d'hypocrisie que les grandes personnes ; les confessions de quelques-unes des petites vicieuses de ce livre demeureront typiques. La façon dont elles parviennent à séduire leur directeur, à l'entraîner dans les voluptés, le déroulement continu de ces voluptés, assurent à ces pages une légitime curiosité. Le Nismois sait jeter sur ces récits une note d'observation sexuelle qui, après avoir attisé l'émotion, oblige à penser. Or, penser en s'amusant et en vivant la volupté, n'est-ce pas joindre l'utile à l'agréable ? Nous rappellerons que Petites et grandes filles, promptement appréciées ont subi une majoration de prix sur celui coté à l'apparition.

138. La Philosophie dans le boudoir, par le marquis de Sade, 2 gros volumes in-18 de 200 pages chacun. L'ouvrage est tellement obscène, que sa lecture dispense de connaître deux œuvres du même auteur : La JUSTINE et la JULIETTE ; les mauvaises passions sont exprimées là dans les termes les plus révoltants. 30 fr.

204. Piron, œuvres badines, in-18, 14 gravures. 20 fr. Suite de 20 superbes gravures différentes de la précédente suite. 40 fr.

205. Les Pommes d'amour, 1 vol. 10 fr.

117. Le Portier des Chartreux ou Mémoires de Saturnin, écrits par lui-même. 1 vol. in-18, papier vergé. 10 fr.

163. Un... prêté pour un rendu, la pièce 10 fr.

206. Recueil des pièces rares, facétieuses, gaillardes, amoureuses et galantes, in-12. 10 fr.

207. Les Révélations érotiques d'un bandeur, 1 vol., avec 6 figures. 15 fr.

208. Le Rideau levé ou l'Education de Laure, par le comte de Mirabeau, 2 vol. in-12, papier vergé, 6 figures. 25 fr.

101. — Le Roman de mon alcôve ou les confessions galantes d'une femme du monde, 1 volume in-8, imprimé sur papier vergé, avec 6 fig. 20 fr., sans fig. 10 fr. Si l'auteur a voulu prouver les désagréments d'unions mal assorties, il a vraiment pris la chose par le côté le plus burlesque. Qu'on se figure une effrontée coquine mariée à un homme impuissant et cherchant de larges compensations dans les bras d'un amant, espèce de taureau qui la fait passer par toutes les phases de la volupté. Ouvrage fort bien écrit et ultra-érotique traduit en plusieurs langues.

96. — Le Roman de Violette, œuvre posthume d'une célébrité masquée, 1 vol. in-8 de 200 pages, imprimé sur papier vergé. Avec 6 figures 20 fr., sans fig. 10 fr. Ce roman, très libre et très attrayant, est l'œuvre posthume d'une de nos gloires littéraires modernes. Après avoir lu cet ouvrage, on comprendra le sentiment de réserve qui nous empêche de nommer l'auteur. Sa grande ombre en prendrait peut-être ombrage, et, quittant le piédestal sur lequel Paris a immortalisé ses traits, sa mémoire pourrait obscurcir notre ciel, à nous. Soyons donc prudents et contentons-nous de signaler au public cet écrit voluptueux, pages écrites à Bruxelles pendant un séjour assez prolongé que fit dans la capitale belge le prince des lettres qui nous a légué le « Roman de Violette. »

209. La Science pratique des Filles du monde, in-18, papier vergé. 10 fr.

210. Les Secrets de Poste, par Le Nismois, 2 v. in-12, pap. vergé, av. 10 fig. 40 fr.

Vient de paraître :

2121. — SÉDUCTION, l'ouvrage complet avec ses gravures. 15 fr. Séduction est un chef-d'œuvre d'érotisme incomparablement supérieur aux ouvrages de ce genre les mieux réputés. — Les maîtres de la littérature qui se sont plu à peindre les tableaux voluptueux des jouissances intenses n'ont pas égalé, par l'harmonie de la phrase et la beauté du style, l'auteur éminent de ce livre troublant (Séduction). — C'est une plume vraiment magique qui a tracé ces lignes où se succèdent sans cesse les images féeriques qui réalisent les rêves d'amour. — Les tableaux voluptueux, que dans les nuits d'insomnie, l'esprit enfiévré par les sens crée dans un désir de bonheur, sont décrits avec des mots évocateurs des sensualités idéales. — Séduction est une œuvre vécue dans les tourbillons de la jeunesse fougueuse, ardente, et aux joies sublimes que l'auteur a rencontrées, sont ajoutées les suggestions lascives de son imagination fertile. — Séduction : ce titre seul est charmant, mais la lecture du livre l'est davantage, et nos lecteurs éprouveront des heures délicieuses et inoubliables à le savourer. — Il leur restera cette impression dominante des premières passions dans une rage d'amour qui conduit petit à petit à tous les raffinements du sensualisme le plus désordonné. Ils se sentiront empoignés par le besoin de jouir par tous les pores. — Séduction, qui prend à la naissance de la puberté, ses héros et ses héroïnes, les fait passer par tous les détails des passions charnelles. — Cet ouvrage unique, absolument incomparable à tout ce que l'on a produit jusqu'ici, est orné de gravures obtenues directement par la photographie sur des sujets admirables et d'une beauté ravissante. Tous les appâts secrets sont dévoilés, les images font courir des frissons de désirs, font naître d'impérieux besoins d'aimer.

211. Le Sérail royal ou les Voluptés secrètes d'un débauché : Histoire de Rosy ; la belle Letty ; Darling ; Mary et Arabella, 4 vol. in-12, papier vergé. 70 fr.

165. Sœur Paloma. La gougnotte ...... la pièce 8 fr.

170. Souvenirs de M. Martinett, in-12, avec 6 gravures. 20 fr.

212. Souvenirs d'une princesse Russe, 2 volumes in-12, avec 9 gravures. 30 fr.

113. — Les Stations de l'amour. Lettres de l'Inde et de Paris, recueillies et publiées par l'auteur de « La Passion de Gilberte ». 2 volumes in-16, papier vergé (400 pages). 40 fr. Le romancier de talent qui a déjà enrichi la littérature légère des charmantes nouvelles intitulées : La Passion de Gilberte et la Petite Bourgeoise, entreprend de nous raconter, dans cette œuvre de longue haleine, l'histoire véridique de deux jeunes époux modernistes, que les nécessités de l'existence ont momentanément séparés, et qui, s'étant rendu la liberté, se tiennent fidèlement au courant de leurs aventures respectives. Ce thème, assurément peu banal, ouvrait à l'imagination du romancier les horizons les plus inattendus. La tâche n'était pas aisée, mais après avoir lu ces pages savoureuses, on ne peut s'empêcher de convenir que l'auteur a su tirer un parti merveilleux des avantages que lui offrait une pareille situation. La sincérité, l'ingénuité de ses héros, la vraisemblance de leurs confessions, l'intérêt et la variété des épisodes, tout cela contribue à rendre la lecture de ce roman exceptionnellement attachante.

213. Les Tableaux vivants, 2 jolis petits volumes sur papier de Hollande, titre rouge et noir, illustrés de 19 magnifiques eaux-fortes, une pour chaque chap. 45 fr. Les gravures seules. 30 fr. Véritable petit chef-d'œuvre écrit par l'auteur du Roman de mon alcôve, et dans lequel les situations les plus raides sont racontées avec autant d'esprit que de vérité. Ce défilé unique de tableaux vivants compose la plus amusante, la plus fantaisiste galerie de peintures voluptueuses que l'on puisse imaginer.

214. Le Tartufe libertin ou le Triomphe du vice, 1 vol. in-12, orné de 6 eaux-fortes libres inédites. 20 fr. Œuvre très libre et très curieuse, attribuée au marquis de Sade.

141. Théâtre Naturaliste, par E. D., un vol, in-8, papier vergé. — Ouvrage contenant : 1° En cabinet particulier. — 2° La vengeance est le plaisir des dieux — 3° Après le bal. — 4° La discipline. — 5° Entre deux. — 6° La raison du plus fort est toujours la meilleure. — 7° Il ne faut pas jouer avec le feu. 20 fr.

215. Thérèse philosophe ou Mémoire pour servir à l'histoire du P. Dirrag et de Mademoiselle Eradice. Nouvelle édition, revue sur celle originale, sous la rubrique de La Haye sans date. Beau volume in-8, sur papier vergé. 20 fr.

171. Utilité de la Flagellation dans les plaisirs de l'amour et du mariage, traduit du latin de J.-H. Meibomius. Nouvelle édition, augmentée de notes historiques, critiques et bibliographiques. Suivie de la Bastonnade et de la flagellation pénale, par J.-D. Lanjuinais, et diverses pièces en vers sur le même sujet, in-12, papier vergé. 15 fr.

2204. — Les Vacances au Château. Suivi du Fétichisme en Amour. Deux ouvrages en un fort volume de 200 pages. 25 fr.

218. La Vertu de Sœur Agnès, par Hercule Fourqueuse, in-18 sur papier vergé, avec 6 figures. 20 fr

219. Voluptés bizarres. Roman érotique par Georges Lesbos, 1 vol. 10 fr. Dans ce volume inédit, l'auteur s'est plu à étudier les vices étranges qui sont les inévitables conséquences de l'abus de la volupté chez la femme. C'est un aphrodisiaque capable de réveiller les ardeurs les plus compromises.


Nous publions ci-après une liste d'ouvrages épuisés, mais que nous ferons notre possible de rechercher pour les clients qui nous en feront la demande. Naturellement, les prix que nous donnons sont ceux des ouvrages au moment de l'apparition des volumes et nous ne garantissons pas de les obtenir à ces prix.

220. Le Couvent en rut, 2 vol. in-12, avec 12 gravures. 40 fr.

221. Eléonore ou l'Heureuse personne, in-18, papier vergé. 10 fr.

222. Éveline. Aventures et intrigues d'une jeune miss du grand monde, 2 vol, in-18 sur papier vergé, avec 12 figures. 40 fr.

223. Les Exploits d'un galant précoce, par E. D. Paris, chez la petite Lolotte, 1890, in-12, papier vergé, avec 6 figures. 20 fr.

226. La Petite Bûcheronne, par Le Nismois, imprimé sur les presses municipales de Gérando-Ville, in-12, pap. vergé, avec 6 grav. 20 fr. Œuvre contenant 70 rondeaux et 30 sonnets, en tout cent pièces érotiques hors de pair.


NOUVEAUTÉS

2297. Jeux innocents, souvenirs de la quinzième année, par Tomy. Un volume in-16, papier vergé, édit. de luxe. 12 fr. Les amateurs délicats seront pleinement satisfaits par la lecture de ce ravissant petit roman dû à la plume légère et aimable d'un de nos maîtres contemporains. L'auteur s'est plu à retracer les péripéties charmantes de son initiation, ses juvéniles amours, ses premières tentatives auprès des petites cousines que la curiosité a rendu complaisantes et qui recherchent instinctivement avec lui la clef des plaisirs sensuels. Sans crudités inutiles, Tomy a su composer une idylle voluptueuse d'une extraordinaire intensité.

2298. Les Deux Sœurs, ou Quatre ans de libertinage. Un volume in-18, papier vergé. 12 fr. Ce roman est un épisode d'un réalisme extraordinaire tant pour la crudité des termes que pour la description des scènes lubriques qu'il contient. Rien n'est à comparer au dévergondage de ces deux jeunes et belles créatures, lancées de bonne heure dans les horreurs du vice.


NOTA. — En dehors des Articles ci-dessus énoncés, nous sommes à la disposition de nos Clients pour leur fournir tout ce qu'ils peuvent désirer. Nous répondons à toutes les demandes intimes et confidentielles qui nous sont adressées.

Nous avons des Ouvrages, des Gravures de grand luxe. — Les Tableaux sont de nos grands maîtres ; les Ouvrages sont magnifiquement illustrés et richement reliés. — Les prix varient entre deux et cinq mille francs. Notre collection est assurément la plus belle qui existe et aussi la plus riche.

Discrétion complète et absolue.

(La Correspondance est retournée ou détruite).


Tous droits réservés © Biblio Curiosa 2009. / All rights reserved © Biblio Curiosa 2009.